Mon corps s’est ouvert

Mon corps s’est ouvert

Mon corps s’est ouvert ce matin, et tu n’y comprends rien.

L’Amour qui m’envahit m’a complètement inondée intérieurement et j’ai pu t’inviter à venir t’y ressourcer.

« Entre dans mon temple sacré, tu vas trouver ici de quoi te recharger ». Il n’est plus question de se décharger du trop plein et des émotions refoulées.

Tout ce que tu as lâché hier soir sur l’oreiller a littéralement fait fondre ton armure de chevalier-commercial-pro-performant toujours au taquet. Les mots (maux) que tu as lâchés m’ont dévoilé ton intimité.

Le stress et la peur de ne pas être à la hauteur de tes missions de performance, sur le terrain ou à la maison, t’éloignaient tellement de ta vulnérabilité.

Et je t’ai vu, tu m’as montré cette tristesse accrochée derrière les parois de ton coeur crispé. De caresse en caresse sur ton torse figé, la carapace a craqué et j’ai découvert ton intimité.

Quel soulagement de te voir nu à mes côtés, vraiment nu.

J’ai eu envie de te serrer fort fort contre mon coeur qui s’expansait devant ta Vérité. « Comme Amma » me confieras-tu ce matin, je t’ai em-brassé d’un amour immense qui débordait de mes petits bras qui semblaient s’allonger.

Et ce matin à mon réveil, mon corps s’est ouvert. Sans que tu ne me touches ou ne me parles…tu dormais. Ton intimité dévoilée hier a ouvert en grand la porte de la mienne.

Pleine d’amour débordant j’ai voulu t’accueillir en moi.

Sans aucune excitation, ni ébat.

« Viens te recharger en moi. Baigne-toi dans cet Amour qui dans mon ventre se déploie ».

 

Auteur : © Alice Debernard

Photographie : © Maud Chalard

Etre Femme Sexualité sacrée

6 comments

  1. Bonjour Alice, Je suis une amie de Magali et nous nous étions rencontrées quand vous habitiez au Beyssac… Ton texte et tout ton site est vraiment très beau, profond et simple à la fois. Un vrai bonheur! Merci,
    Je t’embrasse
    Claire

  2. Nathalie says:

    J’en pleure, Alice tellement c’est magnifique …
    J’ai l’espoir qu’un jour viendra pour moi d’offrir cela à mon mari…
    J’ai encore le Coeur crispé.
    J’ai encore le ventre noué …
    J’ai encore trop de rejet pour mon corps.
    Mais je vais y arrivé…
    Je t’envoie mille baisers…❤️

    • Alice Debernard says:

      Merci pour ton message Nathalie.
      Tu y arriveras, nous y arriverons toutes chacune à notre rythme…avec eux qui s’ouvriront aussi à leur rythme. Sans le chercher. Sans quête de résultat.
      Je me souviens très bien de ce matin où « mon corps s’est ouvert »…aucune attente, aucune pression de sa part (puisqu’il dormait), mais surtout aucune pression de moi-même envers mon corps de femme qui a donc pu tranquillement se dilater, là où aucun de nous ne l’attendait…

  3. Emilie Roche says:

    Bonsoir Alice et enchantée,
    C’est un texte sublime en effet et qui décrit à merveille ce que j’ai récemment ressenti pour un homme, qui n’était pas l’envie de ressentir cela (il venait de divorcer après 10 ans et s’être fait quitté et voulait donc plutôt s’amuser).Il a donc rapidement mis un terme.
    J’ai comme l’impression que cela n’arrive que très rarement et qu’il va me falloir attendre des années avant que cela n’arrive à nouveau…Ton avis sur ma façon de voir la chose?
    Merci.
    Emilie

    • Alice Debernard says:

      Merci pour ton partage Emilie. Tout est possible. Au delà des années, c’est au plus profond de notre ventre que ça se joue et des vibrations que l’on émet.Je dirais que la confiance se crée à la mesure de l’authenticité qu’on y met chacun. Je t’invite à postuler pour une séance découverte si tu as envie d’échanger plus en profondeur sur ce point.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *